Le Projet de Gestion Améliorée des Paysages Forestiers(PGAPF)


 

Le Programme de Gestion Améliorée des Paysages Forestiers (PGAPF) vise à tester de nouvelles approches pour améliorer les conditions de vie des populations et la gestion des paysages forestiers afin de réduire les émissions de GES liées à la déforestation et à la dégradation des forêts.  Son financement est de 36,9 millions d’US$. La composante 1, d’un montant de 14,2 Million d’US$ est le Projet intégré REDD+ du Plateau mise en œuvre depuis 2016 par le World Wildlife Fund (WWF), la composante 2a, d’un montant de 5,9 million d’US$, concerne la plantation agroforestière en savanes (de 50 à 500ha). Elle cofinance les porteurs de projets du secteur privé. La composante 2b, d’un montant de 2,1 million d’US$, cible la consommation de bois énergie par les ménages urbains, en particulier à Kinshasa, en soutien aux entrepreneurs privés engagés dans la diffusion de foyers améliorés aux performances certifiées. La composante 3, d’un montant de 15 million d’US$, soutient sept Agences Locales d’Exécution (ALE), majoritairement situées dans la province du Kongo Central, mais aussi sur le Plateau de Bateke et une partie du Territoire de Kenge (Bukanga Lonzo) pour y diffuser l’agroforesterie communautaire et privée à petite échelle (de 1 à 50 ha) en savane. La composante 4, d’un montant de 4,2 millions d’US$, concerne la gestion du projet par l’Unité de Coordination du PIF (UC-PIF).